Comme beaucoup, il fait le trajet en train pour aller travailler à Nantes. Depuis des années, il dénonce la pénibilité de ce transport. Les voyageurs sont souvent debout serrés comme des sardines après une longue journée de travail.

TER Nantes Le Croicic

Surmavaju dénonce depuis 2018 sur les réseaux sociaux les conditions de transport déplorables sur la ligne Nantes – Le Croisic à certaines heures où les travailleurs rentrent à leur domicile.
« Les trains sont sous dimensionnés, une seule rame ou sans étage c’est insuffisant.  Les gens sont debout dans le train compressés, les chiens, les vélos… Je paye mon abonnement 152 € par mois pour trop souvent voyager debout. » 

Il se plaint également des conditions de stationnement à la gare de La Baule-les-Pins
« A la gare de La Baule les Pins on peut se garer nulle part, je dois parfois me garer à 1 km ce n’est pas encourageant pour prendre le train » nous explique Surmavaju.
Il souligne également que les trains ne sont pas souvent à l’heure. « Il y a régulièrement 2 à 5 minutes de retard. »

Il faut dire que la Région Pays de la Loire et sa présidente sont particulièrement critiquées sur la politique des transports. Il y a là un vrai problème de compétence. Au lieu de se rendre à Davos au Forum économique mondial, la présidente de Région devrait prendre le train avec les gens qui bossent entre Nantes et La Baule. La Région dit demander des comptes à la SNCF qui évoque un manque de techniciens.

Bernard autre utilisateur de la ligne : « J’attendais le train venant du Croisic en gare de La Baule pour me rendre à mon travail à Nantes, je vois sur le panneau train annulé. J’apprends par la suite qu’il n’y avait pas de conducteur au départ du Croisic. »

Cela fait maintenant 5 ans que les usagers dénoncent les conditions de transport.

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter