Le groupe municipal « Pour Guérande Citoyenne » propose une synthèse de ses interventions et des points importants abordés lors du dernier Conseil municipal de Guérande

Anouk Paolozzi Dabo Yannick Danio

Sur l’enveloppe budgétaire allouée aux travaux du Faubourg Bizienne 

Il s’agit d’1,8 M€.
 Nous sommes intervenus pour demander comment cette somme a été décidée, en d’autres termes, à quels types de travaux elle sera destinée.
Tout budget présente différentes lignes correspondant aux travaux prévus.
Sur une somme aussi substantielle, il incombe aux élus que nous sommes de nous interroger sur les précisions de cette enveloppe, avant d’engager les finances de la Ville, et donc, l’argent public.


Nous apprenons par hasard durant le Conseil que d’une externalisation de quelques dossiers, on envisage purement et simplement de passer à une mutualisation avec Cap Atlantique de l’instruction des dossiers d’urbanisme.
 Guérande est une ville soumise à de nombreux règlements d’urbanisme, ce qui nécessite une proximité et un accompagnement de ses usagers. 

Pour le groupe Pour Guérande Citoyenne, la perte de la maîtrise municipale de ces dossiers est très inquiétante pour l’avenir de Guérande.


Notre groupe est intervenu pour faire remarquer que la découverte du coût de la nouvelle Fête « Les Nuits guérandaises », 20 000 €, additionné aux 33 000 € de compensation aux associations impactées, auraient permis d’au moins réfléchir au maintien d’une Fête médiévale de format différent.


Nous n’avons jamais remis en cause l’utilité d’un outil tel que ce Conseil citoyen.
 Nous déplorons juste et comme toujours, de ne pas avoir été associés ni à la décision de sa mise en place, ni aux modalités de son fonctionnement.
Pire : les documents dont les groupes d’opposition ont besoin pour travailler ne leur sont pas remis.
Cela permettrait pourtant de travailler ensemble, dans l’intérêt des Guérandais, et d’éviter les manquements qui apparaissent dans la présentation de la charte. 


La sécurité et la prévention sont des sujets importants, la préserva􏰀on de la tranquillité de nos habitants doit rester une priorité absolue pour tous les élus que nous sommes.
Cela ne nous empêche pas de nous interroger sur un montant de 600 000 € dédié à l’acquisition de 9 caméras supplémentaires, sachant qu’elles seront suivies d’autres caméras. 

Une interrogation motivée par le coût exorbitant d’un dispositif dont l’efficacité n’est pas démontrée.
Nous jugeons que « c’est aussi en renforçant la présence humaine sur le terrain qu’on améliorera la sécurité ». En prévoyant de tels montants dédiés au matériel et à sa maintenance, comment Guérande dégagera-t-elle les marges de manœuvre nécessaires à l’augmentation de ses effectifs humains ? 

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter