Vous vous lancez dans un rapport sexuel avec votre partenaire, ou une nouvelle personne pour la première fois. Vous constatez que les choses sont un peu sèches en bas. Vous n’avez pas de lubrifiant sous la main, et vous demandez à votre partenaire d’utiliser un peu de sa salive pendant la pénétration

La salive pourrait représenter un danger comme lubrifiant sodomie ou pour vagin dans certains cas. Voici ce que nous allons découvrir dans notre article. 


Les Maladies Sexuellement Transmissibles présentes dans la gorge ou la bouche, peuvent être transmises aux organes génitaux à travers la salive. Si votre partenaire est atteint par exemple d’une lésion d’herpès active, sa salive comme lubrifiant sodomie ou vagin peut vous transmettre la même maladie. 

Ce scénario se produit assez souvent, car c’est la façon la plus courante d’attraper de l’herpès génital. Même avec l’absence du petit bouton de fièvre sur la bouche, le virus peut se transmettre de manière asymptomatique

L'herpès n’est malheureusement pas le seul. La gonorrhée, la syphilis, la trichomonase ou le papillomavirus sont tous transmissibles par la salive. Ces infections peuvent ne présenter aucun symptôme.


Le lubrifiant pour sodomie ne sera simplement jamais replacé par de la simple salive. Cette dernière n’a simplement pas les qualités qu’il faut pour qu’elle soit considérée comme un bon lubrifiant. Ce n’est pas glissant, la salive s’évapore et sèche assez vite. Elle peut dans certains cas devenir même irritante. 

Les lubrifiants personnels, sont conçus et commercialisés pour créer l’effet glissant similaire à celui que votre corps produit quand vous regardez un bon Blacked Porno avec votre partenaire. Cette sensation de glisse est importante pour réduire les frictions, et éviter des entailles ou pire encore : des déchirures dans le vagin. 

Ces déchirures peuvent causer des douleurs et des pénétrations de microbes nocifs dans le corps. C’est la dernière chose que vous souhaitez, en entamant une pénétration avec de la salive simple. 


La salive contient des bactéries, qui sont assez différentes de celles qu’on peut trouver à l’intérieur du vagin. Ainsi, la salive qui contient des enzymes digestifs qui décomposent les aliments peut perturber le vagin et développer une infection à levure ou une vaginose bactérienne. 

Ces deux infections assez gênantes se développent quand l’équilibre entre les levures et les bactéries existant dans le vagin est rompu. L’écosystème vaginal ne doit pas être perturbé sous aucun prétexte, pour éviter les infections vaginales possibles.

Quel est l’essentiel à garder de cet article ? 99 % des gens ont utilisé au moins une fois la salive comme salive ou comme un lubrifiant sodomie et vagin pendant un rapport sexuel accompagné. Nous rappelons que ce n’est pas le choix le plus judicieux. Considérez donc sérieusement l’achat d’un lubrifiant personnel, à base d’eau ou de silicone pour l’avoir à portée de main dès que l’envie se présente chez vous, ou ailleurs.

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter

#LaBaule #Guérande
Les résultats sportifs en #LoireAtlantique https://saintnazaire-infos.fr/les-resultats-sportifs-en-loire-atlantique-4/

#RCStrasbourg Alsace – #FCLorient 1 – 3 On arrête plus les #Merlus ! https://lorient-infos.fr/rc-strasbourg-alsace-fc-lorient-1-3-on-arrete-plus-les-merlus/

Renforçons dans les collectivités les achats de produits #bios et locaux pour soutenir l'#agriculture responsable demande l’#UDB https://media-web.fr/renforcons-dans-les-collectivites-les-achats-de-produits-bios-et-locaux-pour-soutenir-lagriculture-responsable-demande-ludb/

Afficher plus