Au conseil municipal de Pornichet il n’y a pas eu une question sur le pauvre SDF expulsé par la police municipale dans la zone marécageuse de l’hippodrome. Sur les points de l’ordre du jour, à part les bonnes questions posées par Robert Belliot, l’opposition roupille.

Avant d’aborder l’ordre du jour, le maire a demandé à l’assemblée des élus une minute de silence en hommage à Joël Batteux.

Le conseil a voté le versement d’un fond de concours de la CARENE de 174 623 € HT pour l’acquisition de 35 supports vélos de 12 emplacements. Ainsi que la réalisation de bandes cyclables et de marquage logos vélos.

Le conseil a voté le principe de consultation de la Commission Consultative des Services Publics Locaux afin de recueillir son avis sur le principe de la concession des ports. La ville envisage la résiliation des contrats de concession par anticipation et la mise en place d’un contrat unique de concession réunissant les 2 ports.

Robert Belliot a voté contre estimant : « Qu’il ne faut pas donner les anneaux et commerces du port à un promoteur »

Concernant le projet de front de mer, le Conseil municipal a fixé les modalités de concertation.

La concertation se portera sur 3 tranches :

1re tranche de l’avenue de Lyon à l’avenue Poincaré.

2e tranche du rond-point de l’Europe à l’avenue des Evens.

3e tranche de l’avenue des Evens à l’avenue Poincaré en incluant le secteur Océane et son contournement.

La concertation commencera par la première tranche en mars et se poursuivra par les tranches 2-3.

Il y aura une clôture sous forme de réunion publique et le bilan sera présenté au Conseil municipal.

Le maire a annoncé que pour les premières consultations, il y a eu 400 réponses pour 11 000 Pornichétins. C’est effectivement d’un niveau très faible. Et le maire d’ironiser :

« Je vois bien ou va se situer le débat. Celui qui habite au rez-de-chaussée va vouloir des arbres à tiges hautes et celui qui est au 3e étage va vouloir des plantations basses. Va falloir trancher. Tout le monde veut un boulevard de mer avec plus de vélos, de piétons et végétation, quand on va rentrer dans le détail le numéro 22 ne sera pas d’accord avec le numéro 20, va falloir qu’on tranche. »

Le maire a rappelé que certaines questions doivent être débattues avec La Baule. Il ne désespère pas que les travaux commencent en fin d’année rêve ou réalité ?

 

L’adjoint à l’Événementiel et à la Vie associative GUGLIELMI a annoncé que le meeting aérien aurait lieu en 2021.  La ville a demandé une subvention auprès du Conseil Régional des Pays de la Loire, à hauteur de 20 000 €, pour l’organisation de l’édition 2021 du meeting aérien Pornichet Plein Vol et une demande du même montant au conseil départemental.

Devant la question des écologistes sur la pollution et le coût, l’adjoint a répondu « qu’une enquête récente démontrait que le meeting aérien apportait beaucoup de notoriété à la ville. »

Laisser un commentaire

Commentaires

Réseau média web

Liens utiles

Twitter